2-4) De plus en plus d'informations sur Internet

          Parmi les travailleurs de l’ombre, il y a tous les inconnus qui ont crée des sites sur Internet ou qui se cachent dans les chats, ces sites qui permettent de discuter en ligne de n’importe quel sujet. Ils ne divulguent pas des informations toujours très fiables, mais ils n’en constituent pas moins une source d’information d’une importance croissante. En tout cas, les journalistes les utilisent de plus en plus, sous des formes diverses, pour trouver des scoops et remplir les colonnes de leurs journaux.

          Ce qui intéresse les journalistes ? C’est d’abord la variété des sources, puisque tout le monde peut envoyer une info sur le Web. Autre intérêt, et non des moindres : la rapidité et la facilité d’accès à des données. Il suffit d’utiliser des moteurs de recherche tels que Yahoo, Infoseek ou le géant Google pour accéder rapidement à une masse considérable d’informations. Il est par exemple très facile de prendre connaissance des communiqués et des activités des ministères au jour le jour, des communications des entreprises avec leurs derniers chiffres, les sites collectivités locales, où sont décrites leurs actions prioritaires… Ainsi que les informations du monde entier. Grâce à Internet, les journalistes se constituent très rapidement des dossiers pour leurs articles.

          On a constaté dans des nombreuses affaires, comme les attentats terroristes ou les enlèvement en Irak, que les premières nouvelles ne viennent plus des agences de presse mais des sites Web, où elles sont parfois accompagnées de vidéos montrant des revendications d’attentats ou des éxécutions d’otages, sanglantes. «Faire mourrir et le faire savoir» est d’ailleurs la devise du réseau terroriste Al-Qaida. Et l’outil qui permet à ce réseau de gagner la bataille de la communication contre «la première société de l’information au monde», celle des États-Unis, c’est internet.

          Alors, Internet, nouveau média ? Sans aucun doute. Pour preuve: les directions des sites emploient aussi des journalistes, qui fournissent des informations à tous les confrères de la presse écrite et audiovisuelle. On le constate grâce à l'étude suivante, menée par l'Observatoire des métiers de la presse (cf diagramme ci-dessous). Pour autant, Internet ne détrône pas les agences de presse, qui continuent à faire leur travail de recherche, de vérification, d'organisation et de distribution de l’information. Car, sur Internet, la surabondance d'informations et la décentralisation du pouvoir de diffusion empêchent toute possibilité d'exercer un contrôle.  

 

 

 

Retour au sommaire

Retour au 2- Linfluence d'internet sur le journalisme

 


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site